HUILE ESSENTIELLE

Les huiles végétales sont au cœur des débats sur la santé et la bonne hygiène de vie depuis quelques années. Pourtant, face à la multiplication des informations, il est parfois difficile de s’y retrouver entre les « bonnes » et les « mauvaises » graisses. Une obsession qui peut avoir ses effets pervers, comme des carences en Oméga 3, entraînant des déséquilibres à divers niveau, notamment inflammatoires.  Comme toujours, l’essentiel est de trouver une stabilité, en optant pour des acides gras dont la composition répond réellement à nos besoins.

SATURÉ/INSATURÉ ?

Ils se divisent en deux catégories :

  • les acides gras mono-insaturés, en ce compris les Omega 9, qui ne possèdent qu’une double liaison,
  • les acides gras polyinsaturés, comme les fameux Omega 3 et 6 qui possèdent plusieurs doubles liaisons. Liquides à température ambiante, ils comprennent les fameux acides gras essentiels impossible à produire par notre corps, l’obligeant à les puiser dans son alimentation et son environnement.

Au sein des Oméga 6, on parle souvent de 2 types d’acides. Les acides linoléiques et les acides gamma-linoléiques (GLA), souvent recommandés pour les peaux matures. L’huile végétale d’Onagre en est particulièrement bien pourvue. Elle se retrouve ainsi souvent recommandée pour favoriser l’élasticité de la peau.

Les acides gras saturés, quant à eux, n’ont pas de liaison C=C. Ils sont solides à température ambiante sous nos latitudes et se conservent plus longtemps que les acides gras insaturés. Les plus connues sont l’huile de coco ou le beurre de Karité.

 LES INSAPONIFIABLES

Les vertus nutritionnelles d’une huile végétale proviennent d’une part des acides gras et d’autre part des insaponifiables. Ceux-ci, bien que n’entrant que pour 1 à 15% dans la composition d’une huile végétale, apportent une contribution proportionnellement élevée. On y retrouve par exemple les vitamines E aux vertus antioxydantes. L’huile végétale de Cranberry en est particulièrement fournie. Les phytostérols et les Triterpènes ont des vertus cicatrisantes, réparatrices et anti-inflammatoires. On en retrouve dans le beurre de karité et l’huile végétale d’Argan. Si leur apport dans les vertus d’une huile végétale est considérable, ce sont également les insaponifiables qui peuvent expliquer pourquoi certaines d’entre elles, comme l’huile végétale de rose musquée, sont déconseillées aux peaux sensibles. Les macérats huileux, quant à eux, sont rarement choisis pour leurs insaponifiables (puisqu’ils proviennent d’une huile neutre), mais seront plutôt choisis pour les actifs de la plante macérée.

QU’EST-CE QU’UNE HUILE VÉGÉTALE ÉQUILIBRÉE ?

Cela dépend, comme toujours, de l’effet recherché.
2 valeurs sont importantes: la proportion des acides qui composent l’huile végétale et leur ratio :

  • Un ratio Oméga-3/Oméga-6 élevé favorisera un équilibre inflammatoire. Elle sera « apaisante » et appropriée aux peaux sensibles. L’huile végétale de Cranberry est particulièrement riche à cet égard, ainsi que l’huile végétale de Rose musquée
  • Plus le ratio Omega-6/Oméga-9 est élevé, plus l’huile favorisera l’hydratation indirecte de la peau en l’aidant à créer un meilleur ciment intercellulaire, particulièrement efficace pour limiter la déshydratation
  • De manière générale : plus une huile sera riche en acides gras polyinsaturés (Oméga 3 et 6), plus elle possédera une texture pénétrante
  • Plus l’huile sera riche en acides gras monoinsaturés (Oméga-9), plus elle sera nourrissante et assouplissante, comme les huiles végétales d’avocat (70%), de macadamia (75%), ou encore de ricin (85%)
  • Plus une huile est riche en acides gras saturés, plus elle offre une barrière protectrice. Comme par exemple, l’huile de coco ou de karité

COMMENT CHOISIR MON HUILE VÉGÉTALE ?

En d’autres termes, en cas de crevasses, optez pour une huile riche en acides gras saturés et en insaponifiables. Cela favorisera la cicatrisation et créera un effet barrière comme un bouclier protecteur des agressions extérieures. En prévention, ces huiles peuvent également être intéressantes pour lutter contre le froid ou autres agressions, sur les zones sensibles.
Exemples : Les huiles végétale de Karité ou de Coco.

Pour les peaux sèches avec effet peau de croco ou les cheveux cassants, optez plutôt pour une huile végétale riche en Oméga 9. Par exemple, l’huile végétale d’Avocat qui se révèle particulièrement nourrissante. Elle va ainsi permettre de rétablir les liens et rendre la peau plus lisse et équilibrée.

Pour soutenir l’hydratation naturelle de la peau, on privilégiera les huiles particulièrement équilibrées en acides gras polyinsaturés (Oméga 3 et 6), avec de préférence un ratio plus important en Oméga 3, qui apportent à la peau les éléments qui lui permettront de renforcer sa barrière naturelle de l’intérieur. De manière générale, on optera pour les huiles végétales de Cranberry, d’Argan, de Nigelle et de Rose musquée.

ET À LONG TERME ?

On l’a vu, les huiles végétales utilisées en voie externe représentent une solution simple et naturelle pour pallier à certains petits problèmes de peau du quotidien. En revanche, l’application cutanée ne suffit pas, puisqu’elle soigne uniquement le symptôme sans traiter la cause. En d’autres termes si vous avez la peau sèche, appliquer un corps gras ne suffit pas. C’est le signe d’un déséquilibre lipidiques et d’un défaut d’hydratation dans votre corps auquel il est important de répondre par des mesures simples :

  • Boire beaucoup d’eau
  • Faire attention à sa consommation d’alcool qui déshydrate
  • Consommez de bons lipides par voie orale, en particulier ceux riches en Oméga 3. Comme par exemple, l’huile végétale de nigelle ainsi que les huiles végétales d’onagre et de bourrache, qui sont particulièrement intéressantes pour répondre aux besoins spécifiques des peaux matures
    A découvrir les huiles végétales en capsules

PURES OU MÉLANGÉES ?

Les huiles végétales sont une excellente base de dilution pour les huiles essentielles. Elles peuvent également s’utiliser pures sur la peau avec des effets différents en fonction de leur composition. Toutefois, pour une texture plus onctueuse et une pénétration plus rapide, créez une petite émulsion dans vos mains en mélangeant votre huile végétale à une noix de gel d’Aloé Vera. Si vous souhaitez préparer votre émulsion à l’avance, pensez à bien rajouter un conservateur naturel. Les huiles végétales se conservent généralement 6 mois après ouverture.

https://documentcloud.adobe.com/link/review?uri=urn%3Aaaid%3Ascds%3AUS%3Afe5ecc4e-e72c-42e0-9428-2541c2d50c07

Laisser un commentaire